L’ASTEETunisie publie la Revue Journal International  Sciences et  Techniques de l’Eau et de l’Environnement (JISTEE), téléchargeables gratuitement et distribués lors de ses congrès annuels.

ISSN (electronic): 1737-9350 , ISSN (printed): 1737-6688

: jistee@iresa.agrinet.tn      et en Cc     :  jistee@yahoo.com

Volume I : Eau-Climat’2014 (EC-2014)  / Water-Climate’2014 (EC-2014)

Numéro 1 – Avril 2014 : Ressources en Eaux de Surface en Région Méditerranéenne / Surface Water Resources in the Mediterranean Region.
Numéro 2 –Août 2014 :  Ressources en Eaux Souterraines en Région Méditerranéenne / Ground Water Resources in the Mediterranean Region.
Numéro 3 – Décembre2014 Changements Climatiques en Région Méditerranéenne / Climate Change in the Mediterranean Region

L’eau, élément essentiel à la vie et au développement humain, est une ressource critique dans la région méditerranéenne. D`es le début des années 70, au moment de l’ ́émergence des questions d’environnement comme élément important de l’agenda international, la Méditerranée apparaissait naturellement comme une zone particulièrement fragile à la fois en raison de la forte pollution de la Méditerranée et des contraintes d’approvisionnement en eau douce. Aujourd’hui la région méditerranéenne ne dispose que de 3% des ressources en eau mondiales, alors qu’elle représente 7% de la population mondiale, et on y trouve 60% de la population mondiale dite pauvre en eau. Au début du XXIe siècle, les pressions exercées sur les ressources en eau sont de plus en plus fortes, en particulier dû à une demande croissante ainsi qu’en ce qui concerne la qualité de l’eau. L’extension des terres agricoles irriguées et l’utilisation de techniques d’irrigation non économes, la diversification des produits agricoles, l’urbanisation, le développement industriel et le tourisme sont parmi les nombreux facteurs qui contribuent à augmenter la pression sur les ressources en eau, et sont aggravés par les effets incertains du changement climatique. L’allocation des ressources en eau est donc devenue une priorité pour de nombreux pays de la Méditerranée et en particulier les pays de Maghreb, et elle a besoin des informations fournies par la recherche scientifique pour guider une gestion durable et équitable. Les ressources en eau dans la région de Maghreb sont rares, inégalement réparties et se caractérisent par une grande variabilité temporelle et des sécheresses récurrentes au cours des dernières décennies. Pendant des décennies les ressources en eaux souterraines ont permis aux collectivités de s’adapter à des pénuries saisonnières ou pérennes de l’eau de surface en fournissant de l’eau pour les ménages, l’élevage et l’irrigation. La surexploitation excessive de ces ressources et leur vulnérabilité à la pollution sont, cependant, une préoccupation grandissante et elles incitent à reconsidérer les politiques de gestion des ressources hydrauliques. Cette gestion doit être basée sur une approche intégrée de l’approvisionnement en eau et la demande, dépendant donc d’un bon contrôle des entrées et sorties au niveau des bassins versants. Le concept de gestion intégrée des ressources en eau nécessite l’utilisation conjointe des eaux de surface et souterraines pour satisfaire la demande pour le développement socio-économique dans de nombreux pays, mais aussi l’utilisation des ressources en eau non conventionnelles telles que la revalorisation (recyclage) des eaux usées, le dessalement d’eau de mer et d’eau salée et la recharge artificielle des aquifères. Dans un contexte de pénurie croissante pour certains et face aux incertitudes liées au changement climatique, bon nombre de pays méditerranéens doivent revisiter leurs modes de gestion de l’eau et les stratégies de parade contre les risques, afin de réduire la vulnérabilité, les pertes et les dommages sur les court, moyen et long termes. S’adapter aux effets du changement climatique sur les ressources en eau nécessite des ajustements techniques, mais surtout politiques, institutionnels et comportementaux. Enfin, une stratégie adaptative de la gestion de l’eau doit être flexible et réversible pour mieux gérer l’incertitude Les pays de Maghreb (Tunis, Algérie, Maroc) a soutenu les efforts en visant à gérer durablement leurs ressources en eau. Cela se traduit par le soutien à l’amélioration des connaissances scientifiques qui permettent une prise de décisions éclairée sur les processus, et à la facilitation des opportunités de coopération et d’échange de connaissances et d’expériences qui permettent de mieux répondre aux questions difficiles auxquelles sont confrontés, en particulier, les zones arides et semi-arides. Nous espérons que les découvertes scientifiques et des discussions qui s’y rapportent seront utiles pour orienter la gestion intégrée de l’eau dans la région et au-delà. Ainsi, dans la mise en œuvre des politiques d’adaptation de la gestion de l’eau, les défis politiques et institutionnels pourraient en définitive apparaître plus grands que ceux liés aux innovations techniques ou à l’accès aux technologies. Noureddine Gaaloul Professeur de l’Enseignement Supérieur Agricole (INRGREF) Président de l’ASTEETunisie Coordinateur Eau-Climat’2014

Hamadi Habaieb INRGREF (Tunisie)
Noureddine Gaaloul INRGREF (Tunisie)
Zouhaier Nasr INRGREF (Tunisie)
Zohra Lilli Chabaane INAT (Tunisie)
Mohamed Mechergui INAT (Tunisie)
Jamila Tarhouni INAT (Tunisie)
Abderazzek Souissi INAT (Tunisie)
Mohamed Habib Sellami ESIER (Tunisie)
Raouf Mahjoub ESIER (Tunisie)
Kamel Zouari ENIS (Tunisie)
Habib Abida FSSfax (Tunisie)
Raoudha Gafrej ISSBAT (Tunisie)
Yadh Zaher ISTEUB (Tunisie)
Salwa Saidi FSTunis (Tunisie)
Lotfi Frigui DGRE (Tunisie)
Mohamed Meddi ENSH, (Algérie)
Ahmed Kettab ENP, (Algérie)
Azeddine Mebarki Univ. Constantine (Algérie)
Nabil Chabour Univ. Constantine.(Algérie)
Larbi Djabri Univ. Annaba (Algérie)
Redha Mennani Univ. Betna (Algérie)
Nadia Machouri Univ. Mohammed V (Maroc)
Abdelmajid Moumen Univ. Mohamed I (Maroc)
Mhamed Amyay Univ. Fès (Maroc)
Saeid Eslamian Univ. Isfahan (Iran)
Diop Ngom Fatou UCAD FST (Sénégal)
Sousou Sambou Univ. Cheikh Diop (Sénégal)
Gil Mahé IRD (France)
Christan Leduc IRD (France)
Luc Descroix IRD (France)
Jean-Denis Taupin IRD (France)
Nadia Amraoui BRGM (France)
Zineddine Nouaceur Univ. Rouen (France)
Christophe Cudennec Agrocampus Ouest (France)
Pierre Hubert IAHS (France)
Jean Pierre Laborde Professeur Émérite (France)
Abdelwahab Belloum FAO (Tunisie)
Mohamed Ennabli Expert (Tunisie)

Volume I, Numéro 1 : Eaux de Surface en Région Méditerranéenne

Bouzid Touati (Univ. Constantine – Algérie) : Gestion de l’eau en Algérie : entre rareté de la ressource et diversification des modes de mobilisation.
Jean-Pierre Montroi (IRD – France), Nizinski J.J., Zaghloul A., Ali R, Saber M. : Optimisation de l’utilisation des ressources en eau exemple de l’orangeraie d’El-Salam, Nord Sinaï, Egypte.
Belaribi Fatima Zohra, Amine Mokheffi (Univ. Abou Bakr Belkaid – Algérie), N. Bessouh : La gestion des ressources en eau en Algérie : enjeux et perspectives.

Farès Nini (Univ. Constantine – Algérie) : L’amélioration des conditions hydrauliques dans les Grands Périmètres d’irrigation (G.P.I.) du Nord Est Algérien.
Kheira Ahmane (Faculté de droit d’Oran – Algérie), Kettab A., Bennaçar N. : La gestion déléguée des services publics de l’eau et de l’assainissement en Algérie: Aspects légaux et expériences réussies.
Zouhir Boulgueraguer (Univ. Badji Mokhtar – Algérie), Chaffai H., Djorfi S., Lakaichi A., Bahroune S. : Contribution à la gestion intégrée des ressources en eau dans le sous bassin versant amont de l’oued bousselam.
Lamyaa Kacem (Univ. Marrakech – Maroc), Agoussine M., Igmoullan H., Mokhtari S. : Evaluation de la qualité microbiologique des ressources en eaux dans une zone montagneuse rurale, la Haute vallée de Tifnout  (haut Atlas marocain).
Mohammed Machkor (Univ. Moulay Ismail – Maroc), Lahcen MESSAOUDI : Diagnostic et actions menées sur les eaux de retenue de barrages au Maroc pour lutter contre le phénomène d’eutrophisation.
Abdelghani Boudhar (Univ. Sultan Moulay Slimane – Maroc), Lahoucine H., Boulet G., Outaleb K., Arioua A., Ben Kebbour B., Hakkani B. : Etude de l’influence du couvert nival sur les eaux de surface du bassin versant d’Oum Er Rbia au Maroc.
Taoufik Hermassi (INRGREF – Tunisie) : Modélisation Hydro-sédimentaire à l’échelle de la parcelle.
Hallouz Feiza (ENSH – Algérie), Meddi M., Mahé G. : Calcul des flux par les méthodes de : log(C)=f log(Q) et log(QS)=f log(Q), relations tronquées et comparaison de la validité de ces courbes de transport dans l’estimation des flux.
Zieneb  Zamrane (Faculty de Science Semlalia Marrakech–Maroc), B. Laignel, I. Turki, N. Laftouhi, G.Mahé : Analyse de la variabilité annuelle et inter-annuelle des précipitations et des débits du bassin de Tensift (Maroc) par la méthode des ondelettes.
Belkacem Merzouk (Univ. Mohamed Boudiaf M’sila – Algérie), Benslemaa O., Amour A. : Diagnostic de la qualité physicochimique des eaux de l’oued k’sob – Algérie.
Sakina Khallef (Univ. Kasdi Merbah – Algérie), Yagoubat M., Menouche D., Bouchkima B. : Déchets d’épuration des eaux usées urbaines : Essai d’hygiènisation.
Saad Benammar (LSEVU – Maroc), Maissour Abdellah : Contextualisation du référentiel floristique pour l’utilisation des macrophytes comme bio indicateurs de l’état des cours d’eau du bassin hydraulique du Sebou au Maroc.
Ahmed Ferhati (ENP – Algérie), Mitchite Kettab R., Djafer K H : Modélisation d’infiltration à travers un barrage en terre.
Sakina Khallef,(Université Kasdi MERBAH Ouargla, Algérie), Mounira Yagoubat, Djamel Mennouche, Bachir Bouchekima: Déchets d’épuration des eaux usées urbaines: essai d’hygiénisation

Volume I, Numéro 2 – Eaux Souterraine en Région Méditerranéenne

Noureddine Gaaloul (INRGREF-IRESA-Université de Carthage – Tunisie) : L’expérience Tunisienne en Recharge Artificielle des Nappes (RAN) et la vulnérabilité des eaux souterraines à la pollution.
Badaoui Imane (Univ. bechar – Algérie), Mekkaoui A., Bendida Ali. : Evaluation de la  vulnérabilité  d’un aquifère en zone aride : comparaison des méthodes appliquées pour la nappe  du Turonien (Bechar, Sud Ouest algérien).
Abla Rihani (Univ. Batna – Algérie), Menani R. : Les ressources hydriques dans le massif des Aures- Cas de la vallée de Bouzina (Nappe de l’Eocène-Maestrichtien).
Tahar Kebir (Univ.Moulay Tahar de Saida-Algérie), Baba Ahmed Abderrazak : Impact environnemental des rejets industriels issus de la société ALZINC alentours des sols agricoles.
Hamza Jerbi (INAT – Tunisie), Massuel S., Tarhouni J., Lachaal F., Riaux J., Burtej., Leduc C. : La nappe de la plaine de Kairouan soumise aux changements globaux : Quels effets sur la ressource?
Ahmed Bousmaha (Univ. Larbi Ben M’Hidi Oum El Bouaghi – Algérie) : La gestion des ressources en eau en Algérie :Enjeux et stratégies.
Fadia Gafsi (Univ. Montpellier – Tunisie) : Vers une nouvelle gestion de ressource en eau adaptée aux risques climatiques et politiques dans le sahel de Sousse et Monastir.
Samia Bounab (Univ. Amira – Algérie), Bousnoubra K : Évaluation Quantitative des Eaux Souterraines de la région Annaba el Tarf (nord est Algérien).

Volume I, Numéro 3 –  Changements Climatiques en Région Méditerranéenne

Zouhaier Nasr (INRGREF – Tunisie), King L. : Projections des températures moyennes sous différents scénarios de changement climatique et conséquence sur l’évapotranspiration en Tunisie.
Laila Oualkacha (FST Mohamedia – Maroc), Stour L., Agoumi A. : Intégration du Changement Climatique dans la Gouvernance du Secteur de l’Eau : Contexte et Besoins des Pays du Maghreb.
Kouidri Sofiane (Université Abou bekr Belkaid Tlemcen, Algérie) DAHMANI Abdelmajid, MEGNOUNIF Abdesselam, GHENIM Abderrahmane Nekkache : Evolution des paramètres climatiques dans le nord ouest de l’Algérie.
Sarra Lakehal (Univ. Abou Bakr Belkaid – Algérie) : Le climat et la dégradation du sol agricole dans la région de Tlemcen.
Atchade A. (Université d’Abomey-Calavi, Bénin) : Évaluation endogène des phénomènes hydro-climatiques en pays mina dans les communes de Come et de Grand-Popo au Bénin.
Sabri Kanzari (INRGREF – Tunisie) : Simulation de la dynamique de l’eau et des sels dans une région semi-aride en Tunisie – Etude de l’effet d’un changement climatique.
Khaoula Melki (ENIT – Tunisie), Bjo Okez N., Mouillot F., Bargaoui Z. : Estimation du bilan en eau et carbone en Tunisie septentrionale en adoptant le modèle de cycle biogéochimique CASA.
Salim Djerbouai (LEGHYD – Algérie), Doudja SOUAG-GAMANE. : Drought forecasting using artificial neural network and stochastic models, application in the algerois catchment.
Houcine Jeder (IRA – Tunisie), Ben Khalifa A., Sghaier M. : Impact des changements climatiques sur l’agriculture : Application de l’approche Ricardienne, Cas de la plaine de Jeffara.
Nadia Amraoui (BRGM – France): Olivier Douez, Philippe Stollsteiner : Modélisation des impacts potentiels du changement climatique sur la ressource en eau de deux systèmes aquifères régionaux Français.
Mohamed Rata (Université Djillali Bounaama de Khemis-Miliana,  Algérie) : Contribution à l’étude de la variabilité temporelle du régime pluviométrique dans le cadre du changement climatique  « cas la plaine du Bas Cheliff »